Nymphéas noirs : LE livre à ne pas manquer de Michel Bussi

Par TardisGirl

Mardi 18 mars 2014 14:03

nymphéas noirs livre

J’avais beaucoup aimé « Un avion sans elle » de Michel Bussi. C’est donc avec grand plaisir que je me suis lancé dans son roman le plus connu, et qui m’a été le plus chaudement recommandé ! Et je dois dire que je n’ai pas du tout été déçue, d’autant que l’intrigue se déroule chez moi, près de Vernon (en Normandie).

« Trois femmes vivaient dans un village. La première était méchante, la deuxième était menteuse, la troisième était égoïste. Elles possédaient pourtant un point commun, un secret en quelque sorte : toutes les trois rêvaient de fuir… « Une fillette de onze ans surdouée pour la peinture, une institutrice redoutablement séduisante et une vieille femme aux yeux de hibou qui sait et voit tout constituent le point de départ de l’intrigue. A Giverny, Jérôme Morval, chirurgien ophtalmologiste, enfant du pays, a été retrouvé assassiné près de la rivière de l’Epte. »

Grande amatrice de romans policiers, j’avais un peu peur que celui-ci ne me plaise pas, car je ne suis pas une grande connaisseuse ou amatrice du monde de l’art et de la peinture. Et puis le charme de l’écriture de Bussi opère tout de suite et je me suis laissée prendre au jeu avec délectation. Vraiment, si vous ne savez pas quoi lire, foncez sur ce roman très bien écrit, disponible en poche et surtout diablement efficace. Vous ne le regretterez pas une seconde.

Et même si j’avais deviné un morceau du fin mot de toute l’histoire, j’avoue avoir été beaucoup surprise quand même et le plaisir était total. Une vraie belle découverte, un auteur à ne pas manquer.

Rendez-vous sur Hellocoton !

La parenthèse d’Elodie Durand : une très belle BD et une histoire vraie

Par TardisGirl

Vendredi 14 mars 2014 10:39

bd la parenthèse durand

« C’est l’histoire d’une jeune fille âgée d’à peine plus de 20 ans, d’un drame dans sa vie qui semblait être sans retour, d’une chute dans la maladie, dans la perte de soi. Ce récit est une bataille contre l’adversité. Il parle de la mémoire parfois si fragile, d’une convalescence inattendue, de comment, un jour, on réapprend son alphabet, à compter, à retrouver ses souvenirs. »

Je lis assez rarement des BD. Pas forcément faute d’aimer ça, mais sans doute plus parce que ce n’est pas donné et que je n’en ai pas le réflexe. Lorsque ma soeur m’a prêté La Parenthèse, j’ai tout de suite eu envie de me plonger dans cette histoire autobiographique qui parle d’une jeune femme qui tombe gravement malade et perd tous ses repères.

Via de très beaux dessins au style différent de ce que l’on a l’habitude de voir, Elodie Durand parvient avec beaucoup de talent à faire passer ses émotions et sa douleur. On trouve aussi dans cette BD des planches dessinées durant la maladie de l’auteure.

Un récit bouleversant qui ne vous laissera pas indifférent et surtout une très belle bande-dessinée.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Le printemps arrive et mes pieds veulent prendre l’air

Par TardisGirl

Jeudi 13 mars 2014 18:56

Alors que l’hiver n’a finalement jamais vraiment pointé le bout de son nez (et tant mieux pour ma facture de chauffage), le printemps est déjà installé en région parisienne où il fait vraiment très bon depuis une semaine. Tellement qu’on peut se payer le luxe de sortir sans manteau (bonheur) et d’écrire cet article sur ma terrasse ! Bon, j’imagine bien que ça ne va pas durer éternellement, mais j’en profite autant que possible.

Et ces belles températures me donnent déjà des envies d’été et de sandales ! Pour le moment, je reste raisonnable avec mes bottes / bottines / baskets / ballerines, mais j’ai déjà repéré quelques modèles qui me plaisent bien, tous de la marque Les Tropéziennes, car je sais qu’elle ne me fait pas mal aux pieds.

Sandales-Les-Tropeziennes-par-M-Belarbi-ISATIS-186525_350_A Sandales-Les-Tropeziennes-par-M-Belarbi-NARVIL-286715_350_A Sandales-Les-Tropeziennes-par-M-Belarbi-SUZY-286726_350_A

Toutes ces sandales coûtent moins de 50 euros, donc ça ne vaut pas le coup de se priver. J’avoue avoir une petite préférence pour le modèle blanc, mais j’aime le côté punchy et estival des deux autres. Heureusement que j’ai le temps de me décider.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Mes futures vacances détente à Lisbonne

Par TardisGirl

Dimanche 9 mars 2014 18:34

LISBONNE

Après pas mal d’hésitations et beaucoup d’envies divergentes (du  soleil mais pas trop, des visites mais pas que…) j’ai finalement réservé mon petit séjour de vacances histoire de solder quelques congés surnuméraires. Et j’en ai bien besoin car je suis franchement stressée ces derniers temps. L’idée était donc de se reposer tout en découvrant une ville que je ne connaissais pas.

 

Malgré des envies de plages désertiques et de mer transparente (bien trop cher pour mon portefeuille), j’ai longuement hésité entre un séjour en Grèce, à Berlin ou à Lisbonne. C’est finalement cette dernière destination qui a été retenue ! Au mois d’avril, je m’envolerai donc pour un court séjour à Lisbonne (mes collègues ont détesté cette ville, donc je limite les dégâts) dans un hôtel qui fait aussi spa histoire de pouvoir profiter de moments de détente.

 

J’espère que la ville me plaira et je compte bien tester toutes les spécialités culinaires au passage. J’adore tester la bouffe quand je voyage. Mais si vous avez quelques conseils avisés (ou pas d’ailleurs), des trucs qu’il faut ABSOLUMENT voir ou faire ou manger, je suis preneuse. On m’a déjà vivement conseillé la ville de Sintra que je vais me faire un plaisir de découvrir et qui est apparemment très belle.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Skylanders : mon guilty pleasure au rayon jeux vidéo

Par TardisGirl

Mercredi 5 mars 2014 18:17

skylanders

Bon. Comme l’indique très clairement le titre de cet article, j’ai succombé aux charmes de la saga Skylanders (vu le nombre de jeux, on peut parler de saga. J’aime pas dire franchise) après avoir totalement ignoré ces jeux et leurs figurines pendant des années. Pour ne désigner personne, c’est @iWebgirl qui m’a donné envie de regarder de plus près ces espèces de petits monstres en plastoc et au bout d’une heure, je voulais le jeu. On ne se refait pas.

Après quelques jours, j’avais finalement entre les mains le dernier opus de la saga, sobrement nommé Swap Force. Pas très vendeur, et je ne parle pas de la tête des figurines (sauf une qui ressemble à un méchant dans Pirate des Caraibes). Bon, pas de Black Spyro alors que je le voulais, mais trois figurines et le jeu, c’est suffisant. C’est du moins ce que je me disais, innocente que je suis.

Il est où Black Spyro ?

Au bout de quelques heures de jeu, force est de constater que finalement trois figurines c’est peu et qu’un Spyro (je fais une fixette visiblement) serait classe dans mon équipe de Skylanders, dépourvue de bestioles qui volent. J’ai donc décidé de céder une fois de plus et j’ai acheté un dragon violet (pas la version black) afin qu’il vienne en renfort de ses potes. Sachant que la moindre figurine coûte au moins 9 euros. A la caisse, le vendeur me demande si je ne veux pas un lot (en promotion) avec trois figurines. Fière de moi, je réponds que non. Je suis une victime du marketing, mais quand même, je sais me tenir.

Skylanders, un concept marketing aux petits oignons

Sauf que bon, finalement deux autres figurines ça aurait quand même été cool. Pour en arriver à cette conclusion, j’ai seulement joué quelques heures, c’est vous dire si le concept est furieusement efficace, même sur une adulte. J’en suis d’ailleurs la première étonnée. Car en dehors de l’envie de collectionner tout un tas de Skylanders (je pense que collectionner doit être un réflexe très répandu), plus on a de figurines, plus on peut jouer et progresser dans l’aventure. Alors oui, le jeu est jouable sans rien racheter, mais il est aussi moins fun.

Moi je dis qu’il faut se méfier de ces Skylanders, et j’ai bien peur de bientôt en adopter d’autres… Sinon, le jeu est chouette (je l’ai mis en mode difficile hein) avec une durée de vie qui semble correcte, des graphismes funky (un peu trop de blablas par contre) et surtout des modes de jeu pour jouer à deux, et ça j’adore.

Rendez-vous sur Hellocoton !

Des vacances virtuelles à 360° à la montagne

Par TardisGirl

Mardi 4 mars 2014 18:27

843x403_chien

Même si ça fait de nombreuses années que je ne suis pas allée en vacances à la montagne (je suis assez peu douée en équilibre sur des skis malheureusement), je ne suis pas contre partir par procuration. Et je dois dire que le concept Cmamontagne fonctionne diablement bien et m’as donné hyper envie de tester une balade en chiens de traineau.

Au travers d’une vidéo de six minutes, on peut vivre de façon totalement interactive une journée parfaite à la montagne avec une belle balade, mais aussi un peu de ski et une séance de jacuzzi pour se détendre et se réchauffer. Un tel programme ne peut que donner envie, même quand on ne sait pas vraiment faire du ski.

Comme je vous le disais, l’idée de cette vidéo est de vivre à 360° et donc en immersion une journée aux sports d’hiver. On peut donc naviguer dans la vidéo grâce à sa souris afin d’observer ce qui se passe tout autour, ou en hauteur. Un concept qui fonctionne très bien et permet (presque) de se croire en vacances aussi !

Moi qui ai des jours de vacances à prendre, je dois dire que je me sens assez inspirée. Surtout que j’ai toujours rêve de faire une balade sur un traineau façon père-noel !

Rendez-vous sur Hellocoton !
Related Posts with Thumbnails
Page 4 of 133« First...23456...102030...Last »