Le Coin Geekette

Skylanders : mon guilty pleasure au rayon jeux vidéo

5 mars 2014
skylanders

skylanders

Bon. Comme l’indique très clairement le titre de cet article, j’ai succombé aux charmes de la saga Skylanders (vu le nombre de jeux, on peut parler de saga. J’aime pas dire franchise) après avoir totalement ignoré ces jeux et leurs figurines pendant des années. Pour ne désigner personne, c’est @iWebgirl qui m’a donné envie de regarder de plus près ces espèces de petits monstres en plastoc et au bout d’une heure, je voulais le jeu. On ne se refait pas.

Après quelques jours, j’avais finalement entre les mains le dernier opus de la saga, sobrement nommé Swap Force. Pas très vendeur, et je ne parle pas de la tête des figurines (sauf une qui ressemble à un méchant dans Pirate des Caraibes). Bon, pas de Black Spyro alors que je le voulais, mais trois figurines et le jeu, c’est suffisant. C’est du moins ce que je me disais, innocente que je suis.

Il est où Black Spyro ?

Au bout de quelques heures de jeu, force est de constater que finalement trois figurines c’est peu et qu’un Spyro (je fais une fixette visiblement) serait classe dans mon équipe de Skylanders, dépourvue de bestioles qui volent. J’ai donc décidé de céder une fois de plus et j’ai acheté un dragon violet (pas la version black) afin qu’il vienne en renfort de ses potes. Sachant que la moindre figurine coûte au moins 9 euros. A la caisse, le vendeur me demande si je ne veux pas un lot (en promotion) avec trois figurines. Fière de moi, je réponds que non. Je suis une victime du marketing, mais quand même, je sais me tenir.

Skylanders, un concept marketing aux petits oignons

Sauf que bon, finalement deux autres figurines ça aurait quand même été cool. Pour en arriver à cette conclusion, j’ai seulement joué quelques heures, c’est vous dire si le concept est furieusement efficace, même sur une adulte. J’en suis d’ailleurs la première étonnée. Car en dehors de l’envie de collectionner tout un tas de Skylanders (je pense que collectionner doit être un réflexe très répandu), plus on a de figurines, plus on peut jouer et progresser dans l’aventure. Alors oui, le jeu est jouable sans rien racheter, mais il est aussi moins fun.

Moi je dis qu’il faut se méfier de ces Skylanders, et j’ai bien peur de bientôt en adopter d’autres… Sinon, le jeu est chouette (je l’ai mis en mode difficile hein) avec une durée de vie qui semble correcte, des graphismes funky (un peu trop de blablas par contre) et surtout des modes de jeu pour jouer à deux, et ça j’adore.

Vous pouvez ♥

2 Comments

  • Reply iWebgirl 5 mars 2014 at 18:53

    Ahaha, je suis ravie que tu aies cédé aux sirènes des Skylands même si ça risque de te coûter un peu cher à la longue. En fait, pour explorer le jeu et en débloquer la totalité, il faut tout bêtement une figurine de chaque classe, soit minimum 8. De plus, il faut acheter les mondes spéciaux qui te permettent de débloquer des zones secrètes. Après les collectionner n’est évidemment pas obligatoire mais c’est difficile de résister, d’autant que certaines ont des bouilles adorables. Bon jeu !

    • Reply TardisGirl 9 mars 2014 at 18:36

      Bon. J’en suis déjà à 10 figurines……..

    Leave a Reply