Le Coin Shopping

Mon test du Kindle 3 d’Amazon

22 novembre 2010

Comme j’adore tout ce qui est gadget high-tech, j’ai eu envie de tester une liseuse de livres numériques. Et c’est le Kindle 3 de chez Amazon qui a eu mes faveurs. Le chanceux. Je vous propose donc un petit test de l’appareil, car je sais que beaucoup de personnes restent encore dubitatives au sujet des livres numériques, pourtant très à la mode en cette fin d’année !

Passons les capacités techniques purs et les chiffres qui de toute façon disent assez peu de choses à la plupart d’entre nous, pour entrer directement dans le vif du sujet. Est-ce sympa ou non de lire un bouquin avec un truc comme le Kindle ? Sans détour et après la lecture de plusieurs ouvrages, je peux vous dire que oui. La technologie de l’encre électronique permet en fait une lecture identique à celle d’un livre papier en terme de confort visuel.

Le Kindle permet donc une lecture idéale, sans parler du fait que l’on peut modifier la taille des caractères si on voit mal, espacer les lignes… Des choses impossibles avec un vrai livre. L’autre gros avantages, c’est aussi que cet appareil si petit et fin soit-il permet d’emmener avec soi des tas de bouquins. Plus d’une centaine, ça va sacrément alléger votre sac. Pour moi c’est un détail qui a toute son importance, car les sacs trop lourds à se trainer dans les gares je connais.

Question autonomie, je ne sais pas quelles sont les données officielles, mais à vue de nez, je dirais que le Kindle dure environ 2 semaines, voire un peu plus, avec un usage normal à intensif. C’est donc plus que satisfaisant. Reste alors le problème du « Où trouver des bouquins à mettre dedans ». Déjà, il faut savoir que malheureusement le Kindle ne lit pas le format propriétaire d’Adobe, l’Epub. C’est pour moi son plus gros défaut.

Naturellement, l’appareil est relié au store Amazon américain, puisque c’est là qu’on l’achète (en euros je vous rassure), du coup la majorité des livres proposés sont en anglais. Reste alors la possibilité de trouver des Ebooks Gratuits sur Internet. Beaucoup d’oeuvres sont disponibles car tombées dans le domaine publique. Par contre, pour ce qui est des achats effectués – au hasard – dans la librairie en ligne de la Fnac, il faudra alors faire une manipulation pour faire sauter le verrou numérique (qui ne devrait même pas exister, comme pour les MP3, mais c’est un autre débat) et convertir votre livre. Ca a l’air compliqué, mais ça ne l’est pas tant que ça.

Comme vous l’aurez compris, je suis sous le charme de cet appareil et je pense qu’un marché pourrait se développer chez nous aussi. Beaucoup de liseuse de ce type sont actuellement en train de sortir, mais les qualités du Kindle sont vraiment nombreuses.

  • Un écran superbe avec beaucoup de contraste et une lecture possible même au soleil. Vraiment, c’est bluffant.
  • Un confort de lecture égal, voire supérieur à celui d’un vrai livre. Le plaisir des vraies pages et l’odeur en moins.
  • Possibilité d’avoir su soi des tas de livres pour un poids minime de chez minime.
  • Grande autonomie pour les gros lecteurs.
  • Simple d’utilisation.
  • Pas cher, environ 135 euros de mémoire.
  • un SAV au top et tout le sérieux d’un site comme Amazon.

  • Interface en anglais.
  • Obligation de passer par Amazon US. Mais livraison très rapide.
  • Pas d’odeur du papier, pas de possibilité de prêter réellement le livre.
  • Pas de support des Epub.

Vous pouvez ♥

7 Comments

  • Reply NeuNeu 22 novembre 2010 at 14:35

    Bon bin, je le rajoute à ma Wishlist si tu te proposes de me l’offrir :)

  • Reply La Grenadine 22 novembre 2010 at 18:50

    Pour le moment, je reste un peu réticente à ça. J’aime beaucoup tenir entre mes mains le livre, sentir son odeur s’il est vieux (hé oui !) et le bruit des pages qui se tournent.

    À voir… plus tard. :p

    • Reply TardisGirl 23 novembre 2010 at 16:33

      J’étais réticente aussi, mais finalement les deux c’est cool. Pour voyager le Kindle est idéal par exemple.

  • Reply francine 23 novembre 2010 at 0:46

    epub se converti en mobi « « « « « « « « a l’aide du logiciel Calibre
    kindle lit mobi

    • Reply TardisGirl 23 novembre 2010 at 16:33

      Oui, je savais, mais ça force à faire une manipulation. Donc selon moi ça reste un petit défaut, mais minime.

  • Reply Aleks 12 mai 2011 at 17:57

    Je cherchais justement un test du Kindle 3 ! Le fait qu’il ne lit pas les epub me refroidi un peu mais visiblement, on peut le convertir par calibre…

  • Reply Thierry 5 juin 2011 at 21:57

    L’absence de support d’ePub n’est pas vraiment en soucis : En fait, le logiciel Calibre est un peu l’équivalent d’iTunes pour mon Kindle 3.
    Il permet de gérer les bibliothèques et la conversion entre formet epub et Mobi se fait automatiquement quand on envoie un livre depuis Calibre vers le Kindle. Donc tout est parfaitement transparent.
    Idem pour les livres achetés avec des DRM, via 2 plug-ins pour Calibre que l’on trouve facilement sur le net.
    Là-aussi, Calibre supprime les DRM et envoie le livre au bon format au Kindle. Je n’ai pas eu encore le temps de tester sur bcp de livres, mais sur les 3 achetés, ça a fonctionné de cette façon.

    A l’usage, l’écran est tout bonnement fabuleux, je pense que c’est ce qu’il faut privilégier sur ce type de matériel !
    Depuis, j’ai du mal à prendre en main un vrai livre… lol

  • Leave a Reply