L’élégance du hérisson

Par TardisGirl

Mercredi 8 octobre 2008 18:23

Je suis ce que l’on appelle une bonne lectrice. J’adore les bouquins. J’en lis environ 3-4 par mois et je suis toujours émerveillée lorsque j’entre dans une librairie. Ceci dit, j’ai une tendance à me mefier de certaines oeuvres. Celles qu’il FAUT avoir lues parce qu’elles sont à la mode. Je n’aime pas particulièrement les grands prix littéraire et je préfère largement me faire une idée par moi-même et lire ce que je veux, quand je veux. Bref, tout ça pour dire que lors de sa sortie je suis passée à côté d’un bouquin qui m’a beaucoup touché.

L’élégance du Hérisson de Muriel Barbery

Je ne suis pas fan des blogs qui fournissent tel que le résumé d’un livre. Mais dans ce cas précis, je vais tout de même le faire, car c’est justement cet extrait qui m’a donné envie d’en savoir plus. Qui a attisé ma curiosité.

« Je m’appelle Renée, j’ai cinquante-quatre ans et je suis la concierge du 7 rue de Grenelle, un immeuble bourgeois. Je suis veuve, petite, laide, grassouillette, j’ai des oignons aux pieds et, à en croire certains matins auto-incommodants, une haleine de mammouth. Mais surtout, je suis si conforme à l’image que l’on se fait des concierges qu’il ne viendrait à l’idée de personne que je suis plus lettrée que tous ces riches suffisants. Je m’appelle Paloma, j’ai douze ans, j’habite au 7 rue de Grenelle dans un appartement de riches. Mais depuis très longtemps, je sais que la destination finale, c’est le bocal à poissons, la vacuité et l’ineptie de l’existence adulte. Comment est-ce que je le sais? Il se trouve que je suis très intelligente. Exceptionnellement intelligente, même. C’est pour ça que j’ai pris ma décision : à la fin de cette année scolaire, le jour de mes treize ans, je me suiciderai. « 

Bref, il s’agit d’un livre touchant, bien écrit par lequel il suffit de se laisser porter. La lecture est aisée, même si le livre est parsemé de références.

Ma Note : 15/20

Rendez-vous sur Hellocoton !
Related Posts with Thumbnails

Un commentaire — Laisser un commentaire

Flux RSS des commentaires de cet article. TrackBack URL

Aurore — 12 mars 2011 à 14:27

Moi, j’ai tout bonnement adoré ce livre. Il est à la fois touchant et, pour ma part, il m’a fait me question sur notre vie, notre société. Le fait qu’il y ait de nombreuses références culturelles m’a encore plus fait accrocher.

Laisser un commentaire




  • Message