Le Coin des Distractions

Mon coup de ♥ pour Douglas Kennedy

18 novembre 2010
Romain Duris échoué sur une plage

Cette semaine, j’ai été invitée à voir le film L’homme qui voulait vivre sa vie, adaptation d’un roman de Douglas Kennedy. En fait, j’avais déjà été invitée à l’avant première du film à laquelle je n’avais malheureusement pas pu me rendre. Et puis il faut avouer que j’hésitais à voir ce film.

Pourquoi ? Tout simplement parce que je me méfie des adaptations au cinéma. D’autant plus quand il s’agit d’adapter mon roman préféré, celui avec lequel j’ai découvert et je suis tombée amoureuse de Douglas Kennedy. Je me souviens très bien du sentiment que j’ai eu en lisant ce livre. Je me suis dit que c’était vraiment formidable de tomber au hasard d’un rayon sur un livre aussi fort. Preuve s’il en fallait qu’il existe des tas de petites pépites qu’on ne soupçonne pas.

Par la suite j’ai donc lu l’intégralité de Kennedy. Oui, je suis comme ça quand j’aime un truc. Boulimique style ! Il y a eu du très bon et du moins bon (notamment ses derniers bouquins, et particulièrement La femme du Ve), mais toujours ce premier livre a été particulier pour moi.

Voilà donc tout ça pour dire que hier soir j’ai vu le film. Tout comme le livre il parle du destin d’un homme qui n’est pas satisfait par sa vie, mais n’a pas non plus le courage de la prendre en main. D’un homme dont le quotidien va se voir bouleverser suite à une mauvaise décision. Cet homme, c’est Romain Duris dans le film. Un acteur pour lequel je n’ai aucune affection particulière.

Et forcément je l’ai trouvé un peu en dessous de ce rôle. Je n’imaginais pas l’homme en question comme ça. Pendant tout le début du film, j’ai trouvé Duris totalement en décalage avec le personnage, tellement dynamique et foufou qu’il en avait l’air drogué et parlait supra vite ! Mis à part ce détail (de taille quand même), j’ai trouvé que le film était globalement fidèle à l’idée de base du bouquin.

Je dis bien globalement car le bouquin est mille fois meilleur et je vous le conseille totalement. Je l’ai prêté des tonnes de fois, offert et tout le monde est toujours tombé sous son charme. Donc même si le film n’est pas parfait, et parfois un peu long, le livre n’est en rien pareil. Reste que je n’ai pas detesté le film, disons que c’était moyen.

Vous pouvez ♥

6 Comments

  • Reply NeuNeu 18 novembre 2010 at 23:18

    J’ai jamais lu un seul de ses livres!!!

    • Reply TardisGirl 20 novembre 2010 at 13:07

      Pas de quoi se vanter !

  • Reply Miss Zen 19 novembre 2010 at 8:25

    Je suis comme toi : les adaptations cine me font toujours peur. Peur de casser l’atmosphère qu’un livre a laissé dans ma mémoire.

    • Reply TardisGirl 19 novembre 2010 at 12:41

      C’est exactement ça.

  • Reply Pascale 20 novembre 2010 at 9:23

    Je suis une super fan de Douglas Kennedy, je ne manque pas une seule sortie de ses oeuvres, c’est pour ça que ça ne me tente pas trop de voir ce film, peur d’être bien trop déçue de l’adaptation. Merci pour ton article, tu confirme tout à fait ce que j’imaginais.

    • Reply TardisGirl 20 novembre 2010 at 13:07

      Oui je crois que le passage sur l’écran est difficile quand on adore un auteur… Contente de croiser des fans de Douglas ! Tu as lu le dernier ?

    Leave a Reply