Le Coin des Distractions

22/11/63 ou comment je suis (re)tombée sous le charme de Stephen King

14 avril 2013

J’ai une relation étrange avec les oeuvres du maitre de l’angoisse alias Stephen King. Si j’adore ses idées et son imagination, j’ai toujours eu plus de mal à lire ses bouquins qu’à regarder les films qui en sont tirés. Il y a quelques exceptions (Shining ou encore Misery), mais globalement, je n’aime pas son style. Et puis à la sortie de 22/11/63, j’ai eu envie de lui offrir une nouvelle chance. Et 934 pages plus tard, je ne le regrette pas du tout. Je suis entrée dans l’intrigue immédiatement pour ne plus jamais la quitter. Alors même si tout le monde n’est pas d’accord sur la qualité de ce nouveau Stephen King, moi je l’ai tout particulièrement aimé. Distrayant, sympa à lire et pas ennuyeux pour deux sous, je suis conquise.

Plus axé science-fiction et sans aucune goutte de sang (ou presque), ce roman pourra sans doute décontenancer certains fans de Stephen King, mais moi j’ai adoré voyager dans le temps aux côtés du héros de l’histoire et tenter de sauver JFK d’une tentative d’assassinat.

Un livre que je recommande, même aux personnes qui n’aiment pas spécialement le style de Stephen King. Vous risquez de ne pas pouvoir décrocher. Seul inconvénient, c’est un véritable pavé, pas pratique du tout à trimballer avec soi. C’est là que mon dos me remercier pour l’achat de ma liseuse !

Vous pouvez ♥

2 Comments

  • Reply Electra 15 avril 2013 at 9:48

    963 pages !! waow ! ah oui, je comprends l’intérêt d’une liseuse !

    Pour King, je l’associe à mon adolescence, depuis j’avais arrêté de le lire, mais là tu me tentes à nouveau …J’ai maintenant un immense balcon et un fauteuil qui se prêtent parfaitement à une lecture assez longue !

  • Reply farfadette 15 avril 2013 at 9:53

    Il m’en a filé des sueurs froides ce petit stephen ! Les films sont pas mal mais les livres retranscrivent très bien sont univers (Ca, Misery, Simettery, Cujo, le fléau …)

  • Leave a Reply