Le coin Maman

4 months later… Les souvenirs de mon accouchement à Poissy

15 octobre 2015

Déjà quatre mois que je suis devenue maman (enfin si on ne compte pas les 9 mois d’avant) et aujourd’hui j’ai décidé de parler un peu de mon accouchement. Pas en entrant dans les détails des détails (je vous rassure), mais pour me souvenir de ce joli moment et ne pas l’oublier. Car les gens ont raison, le temps passe très vite et les souvenirs se font de moins en moins précis. Rien de tel alors que de les coucher sur ce blog pour ne jamais les oublier (et sur du papier aussi, on ne sait jamais).

Tout a commencé un 14 juin 2015

Sur les papiers officiels, la naissance de ma fille était prévue pour le 15 juin. Une date que j’avais un peu oubliée au fur et à mesure des 9 mois de grossesse, tant et si bien que j’étais persuadée que la date prévue était le 13… Hum, on mettra ça sur le compte des hormones. Comme rien ne se passait le 13 (rien de chez rien), je suis allée à la maternité pour qu’ils vérifient que tout allait bien, fassent un petit monito et me donnent la marche à suivre pour la suite. On m’a tout de suite parlé de déclenchement & co’. Mais moi le déclenchement, je n’en avais pas envie. Je suis rentrée chez moi après 3 heures sur place et le stress a commencé à grimper un peu. Surtout que tout le monde me disait qu’elle serait en retard et s’impatientait… Alors BabyGirl, tu viens ?

Finalement, le 14 juin vers 6 heures du matin, tout a commencé. C’est marrant, je me disais que je n’allais pas reconnaître les vraies contractions des autres. En fait si, on les reconnait. Pas de doute ! Comme je savais qu’il ne fallait pas se précipiter, j’ai commencé à compter les contractions et le délai entre tout en regardant des films dans mon canapé. Une journée tranquille jusqu’à 20 heures environ où tout a été un peu plus vite. Des contractions toutes les 2-3 minutes. Assez pour faire un tour à la maternité ? Je le pensais.

Une fois sur place, on m’installe pour un nouveau monito et effectivement niveau contractions on a tout bon. Par contre, le reste n’est pas encore prêt. On me fait attendre jusqu’à 23 heures en me faisant marcher un peu. L’occasion de croiser d’autres couples dans le même cas. Les contractions sont de plus en plus fortes, l’impatience aussi. Mais la sage-femme me conseille de rentrer chez moi pour dormir un peu. 30 minutes de voiture, apparemment c’est une bonne idée. Je rentre donc, m’installe dans mon lit et perds les eaux. Après 15 minutes chez moi, on repart donc à la maternité. Cette fois pour ne plus la quitter.

15 juin, le jour J

Allongée depuis des heures, je ne vois finalement pas le temps passer. Les contractions sont de plus en plus présentes et le travail s’accélère. On me place en salle d’accouchement, mais il faudra encore patienter longtemps. Vers 10 heures (je pense, les souvenirs sont un peu flous), on me pose la péridurale. Je ne sens rien du tout, alors que j’avais les pires craintes. Malheureusement, elle ne fonctionne que partiellement et je sens tout le bas de mon corps. Les contractions deviennent beaucoup moins supportables et on me donne un peu de morphine pour aider. Ce qui ne fait rien. Je suis très peu réceptive à ça apparemment… C’est finalement vers 15h30 que l’on installe tout pour la naissance de ma BabyGirl. Un accouchement « facile » en 20 minutes. Pas facile avec la douleur, mais finalement pas insurmontable. Et puis on oublie rapidement toutes les douleurs.

C’est donc pile à l’heure, le 15 juin à 16h08 que ma poupée est arrivée.

Et le séjour à Poissy alors ?

Même si je sais que la maternité de Poissy est très réputée (et qu’elle est passée dans Baby Boom), je savais aussi qu’elle était assez vétuste en termes de confort. Ce que je confirme. Peu de chambres individuelles, pas de douche dans la chambre… Mais bon. Je retiens surtout un personnel charmant et un univers rassurant pour un bébé et une maman débutante. Vraiment, les sages femmes et tout le personnel étaient adorables. Sage femme est vraiment un métier formidable. Ces femmes (et hommes) sont la patience et la gentillesse incarnées la plupart du temps. Rien que pour ça, je garde un bon souvenir de cette hospitalisation à la maternité de Poissy. Certes, tout n’était pas parfait, mais les gens étaient adorables, serviables, et de bon conseil. Et c’est là le principal.

Voilà, désolée pour la longueur de cet article souvenirs !

Vous pouvez ♥

3 Comments

  • Reply Bulles de Flo 17 octobre 2015 at 20:08

    Très joli billet !! Et ne t’excuse pas de la longueur du billet, il est parfait <3

    • Reply TardisGirl 17 octobre 2015 at 21:17

      Merci <3

  • Reply Youggie 21 octobre 2015 at 12:40

    Pareil ici, la Miss était prévue le 10 et quelques heures après le contrôle du jour du terme, j’ai eu mes premières contractions ;-) et elle est arrivée le 11 !

  • Leave a Reply